A.C.A.B, mais c’est SpongeBozz qui le dit, pas nous (clip)

9 Avril 2015 / par
YouTube Preview Image

Faut faire semi-attention à ce qu’on dit, dans cette ère post-Pawluck où l’«intimidation» est devenue un va-tout, et où des hommes entraînés au maniement d’armes sont «apeurés» par une photo d’un dessin et par des slogans. Pour être clair: personne ici ne se prononce pour ou contre les propos du rappeur.

MAIS.

Il y a une valeur extrêmement thérapeutique à ce clip-chanson. Le rappeur capitalise sur un sentiment universellement répandu, généralement résumé avec les quatre lettres du titre, et qui lui permet de toucher un public international malgré son allemand maternel. Un pur produit internet qui touche directement sa cible.

Bon, deux mots à propos du personnage maintenant. Non, ce n’est pas une joke. SpongeBozz, si l’allemand de Google n’est pas trop rouillé, est un rappeur qui a d’abord fait ses preuves dans la scène du battle. Son costume a fait controverse, menant même jusqu’à sa disqualification, parce que ses opposants ne pouvait garantir qu’il s’agissait bien du même rappeur qu’ils affrontaient. On m’indique à l’oreille qu’on attend l’opinion de Bernard Drainville et Justin Trudeau sur la question de la constitutionnalité de faire du battlerap masqué.

Compétiteur extraordinaire et technicien impressionnant (comme il le démontre vers 4min36), SpongeBozz s’oriente sur une sortie de sa première mixtape, «Planktonweedtape», le 17 avril. En espérant que ça puisse être utile/entendu dans au moins une manif’.

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*