A fistful of quarters

4 Février 2008 / par

En 1982 j’étais pas né. Mario était encore juste un sidekick poche de Donkey Kong. Mais Billy Mitchell était déjà le meilleur. Le goon des arcades du monde entier, l’as du joystick, la terreur des pitons «jump», «attack», «duck». Jusqu’à temps que Steve débarque, et fasse sauter la banque du jeu d’arcade classique le plus dur de tous les temps. La suite dans King of Kong: A fistful of quarters, de loin le meilleur documentaire que vous verrez cette année. Oui oui, c’est même meilleur que Le Secret. Dans ta face, demain, dans tous les meilleurs clubs vidéo hors-empires.

Un Commentaire

  1. Moulette says:

    WOW!! ça a l’air fou!!

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*