Akon connaît encore des vendeurs de drogues et des madames qui liche des papiers (clip)

16 Septembre 2013 / par

À première vu, il est assez difficile de dire si Akon a passé les dernières années autour d’un feu dans un baril, à vivre de canettes ramassées, ou dans un palace au Mozambique, à manger des filets de tigres et des langoustines de 2 livres.

Peu importe les scénarios qu’on peut faire ici, il n’en demeure pas moins qu’il semble avoir manqué un siècle complet de rap. Il n’a pas vraiment réussi non plus à émerger momentanément à force de niaiseries du purgatoire du rap à couleuvres, comme 50 Cents en a fait une spécialité.

Ce qui fait qu’il arrive avec un premier extrait de son éventuel Album Stadium, qui aurait très bien pu paraître pendant son heure de gloire avec Dj Khaled. Mais ce n’est vraiment pas une mauvaise chose, parce qu’Akon n’a pas besoin de changer. Son charme plaintif et son franc-parler demeure encore sans égal aujourd’hui. Quand en plus il ne se sent pas obligé d’inviter des rappeurs insipides pour click-baiter leurs semi-fans, on réussit à frôler le génie rap-pop.

TAGS

               

2 Commentaires

  1. simeon says:

    C’est vieux ce son. Ça date de genre 2008

    • lkb says:

      vrai. ça explique l’impression «bon vieux temps alors». Mais elle apparaît pas dans sa discographie. Donc ce n’est pas impossible qu’elle se retrouve sur Stadium (ce qui serait quand même étrange, j’avoue). Bref, je comprends toujours pas sa stratégie de promo en ligne…

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*