Autant de façons de mourir que de rapper dans le nouveau de Dead Obies (clip)

19 Novembre 2013 / par

La ligne de basse lugubre, l’emprunt à GraveDiggaz/KRS ONE, les flows mordants: on avait à peine besoin du titre pour comprendre que Do or die flirterait dans des zones sombres, à la croisée de la mort et des hallucinations. Rap Game Diméthyltryptamine.

C’est à tout le moins sur cet angle qu’est parti le réalisateur Pariseau, condamnant les MC les uns après les autres. Il y a juste Jo RCA qui s’en sort plutôt bien, rappant sous une créature dénudée dans une chambre d’hôtel, alors que les autres sont contraints dans un cercueil et/ou à moitié nus en plein mois d’octobre.

Le corbillard est un lien intéressant également, qui fait le pont entre le vidéo de Montréal $ud et celui-ci. C’est ça, le D.O.E ?

S/O aussi à Eminem, qui a une autre époque, a pavé la voie pour les scènes de suicide dans le rap et le béton qui rebondit.

TAGS

                        

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*