BAY BIZZ: PHILTHY RICH

2 Août 2012 / par

Hier un nouveau video de Philthy Rich et J-Diggs a drop. La track sortira sur leur album duo IZM 101, très bientôt…(ce qui traduirait en: “its finna drop in a year, cuddy”.)
J’ai jamais vraiment compris les clips a 2$ qui contiennent des chars a 100 000, mais au moins la crude realité des prises low-budjet suit c’qui dit dans les verses….avertissment: gorilla pimpin a 2:05!

Je suis content de voir une legende comme J-Diggs collaborer avec Philthy, la nouvelle star de Livewire Records, qui sont présentement en train de soutenir le Bay Area sur leurs épaules.

Ya beaucoup de hype sur son nouvel album Kill Zone, qui nous livre des grosses briques saran-wrappé de real-talk non coupé.
Philthy nous rappelle constament que c’est le seul rapper a “faire ce qu’il dit”, et y’a même eu le co-sign de Gang Wars: Oakland pour le prouver.

On voit clairement qu’il s’en calisse de s’auto-exposer et n’a pas peur des répercussions légales de sa présence médiatique. Un autre exemple concret de sa confiance absolue en son avocat (qui doit être un fucking génie), se retrouve dans un petit bijou de clip d’une des chansons de Kill Zone. Ce qui est vraiment incroyable c’est pas qu’il a écrit un track au complet pour diss de ces ex-blondes/fréquentations/danseuses/putes PAR NOM, ni le fait qu’il décide de les traiter (de toutes choses possibles) de tappettes…. Non, la cerise sur le sundae c’est qu’à chaque fille il decide d’ajouter leur photo portfolio de “urban models” (lire: danseuses starlettes ) et/ou leur photo de profil Facebook!

Sérieux, je sais pas quel montant de crack-money pourra lui sauver d’ un proces d’atteinte à la reputation….ou encore pire… Y parait qu’un rappeur du Dirty South aurait déja tenté l’exercice dans le passé et il s’est retrouvé au fond dun canal quelquepart….

Je souhaite surtout pas ce sort à Philthy parce que je sais qu’il a encore plusieurs hits en attente de création, surtout maintenant qu’il a commencé à travailler avec des gars comme Flocka et YG pour pondre des fucking youtuberepeat.com hits comme: Moving Birds.

Une petite derniere avant de partir, celle-la vaut la peine. Une ballade/ôde à son obsession avec les filles Mexicaines fou Gd up avec des face-tattoo. Shout outs aux prises de vue des mamasita avec les bières Modelo, les tattoos de cul pis les latina catfight (true story, les latina sont G as fuck). Oh, sans oublier la Madre qui sait que sa fille sort avec un thug a 1:13. J’feel vraiment ce track parce que les latina c’est mes préférées aussi, pour les mêmes raisons. (Sigueme en Twitter mami!)

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*