CINÉMASSACRE: CERTIFIED TRAP EPISODE 1

5 Septembre 2012 / par

«Trap» aura surement été le plus gros buzzword musical de 2012. Ça fait quand même un bon bout que le rap du sud, et plus spécifiquement Atlanta, donne dans les sons du piège, mais pour une raison inconnue, c’est récemment devenu le style de musique préféré de ta petite soeur et de milliers de jeunes high sur la MDMA lorsqu’elle est précisément mélangée avec le EDM contemporain.

Pesh, l’un des fondateurs du site Livemixtapes.com a pas pris beaucoup de temps pour comprendre l’énorme potentiel de ce qu’on appelle maintenant le EDM trap. Il a donc créé le site Club.Livemixtapes.com où tu peux trouver tout ces trucs à écouter sur la molly et sprite pas propre. Tout ce qu’il avait besoin pour vraiment takeover le crowd de Skrillex, c’était une infopub de 20 minutes qui légitimise toute l’opération, et c’est ce qu’il a (bien) fait. Ça arrivera peut-être pas demain matin, mais j’ai l’impression que les prochains hits de Madonna, Britney, Rihanna et autres pourraient bien être teintés de Damn son whered you find this? et autres sonorités Realtrapshit-iennes.

On est pas là pour juger. On est juste là pour dire.

3 Commentaires

  1. TRAP>EDM

    Non au bateau trapiste piloté par Skrillex et ses matelots tweenies.

    L’engoument pour le Trap jeu est normal, le Moobathon et le Dubstep c’est hyper-gossant, mais please, il faut protéger la Trappe encore un peu. Cette dernière est d’ailleurs très loin de se résumer seulement par des : « Damn son where’d you find this” ou des bruits de fusils.

    Oh et puis by the way, TNGHT et UZI sont loins d’être dans la même veine que Flosstradamus.

    Certaines choses méritent de rester séparées.

    Je lève mon dirty sprite à Atlanta.

    • jfdumais says:

      Je vais préciser ma pensée car je pense que c’est pas clair dans mon post.

      On parle ici de EDM TRAP et non de qui est mieux que l’autre.

      Personnellement j’ai rien contre les fusions de genres. C’est invévitable alors je pense pas qu’on peut dire qu’il faille «protéger» l’original…car c’est impossible.

      À la fin de la journée, les humains décident ce qui mérite d’être écouté et ce qui est un produit mainstream fait pour les jeunes. Je pense que la raison pour laquelle la plupart des principaux acteurs trap sont pas dans le vidéo, c’est parce qu’il s’en calissent pas mal…dans la vraie trappe, tu as pas vraiment le temps de te soucier des nouvelles modes musicales lancées par des jeunes blancs qui veulent juste s’amuser…Ceux qui sont dans le documentaire (dude de Maybach Music, Sonny Digital, Trap-a-Holics) sont peut-être juste un peu plus opportunistes et veulent toucher le skrillex money. Qui peut les blâmer?

      Ce que je voulais dire donc, cest que je trouvais le vidéo intéressant sur le point anthropologique/musical. Et j’ai hâte de voir combien creux ça va se rendre dans la matrice avant de mourir et revenir aux sources…Je pense pas que ca va t’empêcher d’écouter des vieux mixtapes de Gucci Mane ou Young Jeezy. Le rap ignorant est pas juste ignorant à cause des paroles, mais aussi à cause du contexte dans lequel il évolue.

      La clé est de rester dans l’expression consciente de son environnement pis toute va ben aller.

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*