Clip-Athée: No-Malice avec Life Dutchee – Unforgettable

18 Septembre 2012 / par

Comme ça m’arrive souvent avec les religieux, je ne comprends pas trop où est No Malice dans sa tête.

Depuis le hiatus que The Clipse s’est imposé quand Malice est devenu auteur du, j’imagine horrible Wretched, Pitiful, Poor, Blind and Naked, et qu’il a rajouté un «No» devant son nom et un Dieu au-dessus de sa tête.

C’est correct, plusieurs l’ont fait avant lui (Mase, Rev. Run). La seule différence c’est que je ne suis pas indifférent à la carrière des Clipse. Et que ça me brise le coeur de voir qu’ils errent chacun de leur côté (Pusha n’est guère plus intéressant) et qu’ils ne font plus de bonne musique ensemble.

Mais là apparemment que Malice veut revenir à la musique. Dans ce premier single, il camoufle une espèce d’évangélisation de «respecte toi, comme ton prochain» dans des images de hood, de cuisinage de crack et d’anciens moments-clés de cocaïno-rap avec son frère. Un peu comme avec «Bees in the trap», un hymne PG13 à une réalité non-commercialisable dans le grand lac blanc de l’Amérique proprette, la dichotomie qui s’opère entre les images (AVANT/MÉCHANT) et le propos (MAINTENANT/GENTIL) de Unforgettable rappelle tristement la ré-éducation de Alex DeLarge dans le classique de Kubrick. Et ça m’écoeure que des gens que j’ai pu aimer en soit arrivé là.

Comme le borgne, au pays des aveugles, est roi, voici quand même où en est son frère. Quand Kanye s’en tient loin, il se débrouille quand même pas pire.

TAGS

                     

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*