Clip Meme: KRS-ONE – Disaster Kit

15 Novembre 2012 / par

Je sais qu’il faut pas s’#acharner sur les personnes âgées, et que nous vivons dans une ère terrible d’#INTIMIDATION, mais cette proposition du Teacha’ est une des choses les plus risibles de l’année. Tsé, «risible» a cette magnifique qualité d’être à la fois un compliment et un dénigrement.

Mais pour vrai de vrai, je sais même pas où commencer. Déjà l’idée hautement opportuniste de rider sur la vague Sandy (jeu de mot voulu) est détestable, même si on la camoufle sous une volonté «d’aider son prochain». Car malgré un avertissement que «ceci n’est pas pour faire de l’argent», on n’a pas besoin de creuser bien loin pour apprendre qu’un ALBUM, LE 20e DE KRS, SERA EN VENTE BIENTÔT.

Ensuite, tout ce que propose Chris m’a l’air relativement logique. Mon conseil préféré est évidemment «Don’t wear sandals». C’est peut-être la meilleure ligne a avoir été écrite depuis «Magnets/how do they work?».  L’absurdité remonte cependant à la racine de la démarche: qui voudrait baser sa survie en cas d’holocauste nucléaire (s/o Séb Landry) sur un clip d’un Témoin de Jéhovah conspirasionniste, qui fantasme sur la fin d’un monde impie?

Je vois plus ça devenir un running gag une fois que le monde ne sera plus. La version post-apocalyptique de «Condonc, t’as tu pris ça dans une boîte de Cracker Jack ?». Non… dans un vidéo de KRS-One… ;(

Remarque, ça ferait sûrement une magnifique histoire pour les nouvelles de 18h, qui pourrait facilement se transmettre en livre, puis en film «fait vécu» à grand déploiement (Morgan Freeman y jouerait le grand-père prévoyant qui sauve sa famille grâce au «real hip hop», malgré les railleries de sa petite-fille, jouée par Willow Smith, qui ne jure que par Chief Keef et Nicki Minaj). Mais ce beau document sur «Comment sauver le monde grâce aux valeurs originales d’un preux hip hop» n’aura pas lieu, parce que tout le monde aura compris que le rap, comme la lutte, la religion et tous les prophètes de fin du monde, ce n’est que du marketing, de la vente de rêve, du «j’ai la SEULE et UNIQUE vérité» et qu’il faut se méfier de QUICONQUE les utilise pour quoi que ce soit de sérieux.

On peut rire tant qu’on veut de Soulja Boy, mais il n’a jamais eu la prétention d’être un spécialiste de la survie en conditions extrêmes.

PS: Bon flip de DJ Shadow quand même sur le beat. 15 ans en retard, mais quand même encore pas pire.

Via Youheard

Un Commentaire

  1. Maxime Robin says:

    Je comprend que tu désires au moins lui donné ça mais sampler un sampleur, c’est vraiment pas incroyable. Plutot honteux en fait. KRS should know better.

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*