Clip Oeuvre: Atmosphere – Ain’t Nobody

24 Mai 2013 / par

Voici pour moi un des indicateurs les plus forts d’une oeuvre d’art réussie: un bel objet fait avec l’intention de communiquer un message, sans toutefois qu’il ne soit trop clair ou facile à décoder. L’oeuvre doit donner le goût de chercher la signification, pas la livrer pré-mâchée.

Dans le domaine du clip, ça n’arrive pas si souvent. C’est, après tout, fondamentalement un véhicule publicitaire, et ça prend un certain courage pour en faire de la matière à réfléxion. Dans le rap, je vois un million de clips par jour qui sont au niveau du publisac. Et je fais un tri. Il y en, de temps en temps, des gens qui essaient de s’élever au-dessus de la mêlée, mais qui font ça tout croche. Le dernier mauvais exemple en lice: ces funérailles festives que Kendrick a voulu faire à la Molly.

Je ne me rappelle pas avoir spécialement aimé le dernier Atmosphere, mais je dois admettre que ce vidéo a stimulé des zones rarement sollicitées par mon fil RSS. On dit joliment quelque chose sur la sexualisation industrielle de deux groupes particulièrement sollicités, soit les jeunes filles blanches et les jeunes hommes noirs.

En faisant tout pour exciter le consommateur de l’autre côté de son écran, on réussit à créer une ambiance de passivité et de platitude extrême, dans ce qui  devrait plutôt être «le plus beau moment de ma vie». Résultat: un sentiment étrange se dégage de ces gens hautement désirables dans des situations idéalisées, mais avec qui je ne voudrais faire la fête (d’où le «I don’t want to party with you»?).

Bien joué Carmela Maleka.

Un Commentaire

  1. EfixAir says:

    C’est vrai que c’est audacieux.
    Avec en plus, un bon sujet rarement exploité.
    Ça pourrait être une réponse à Everyone Nose, mettons…

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*