Danny Brown te fait dire de dipper prudemment (clip)

20 Septembre 2013 / par

Hier je lisais cette confession d’un ex-promoteur/gérant de DJ/vendeur de drogues. Même s’il avait un peu l’air d’un narco qui essaie de décourager la consommation de drogue en disant que TOUT est de la marde, il défendait une thèse à laquelle j’adhère à 100%: la molly n’est pas/plus vraiment nécessairement de la MDMA, pas plus que les pilules d’ecstasy en était vraiment. Les dealers et les cuisiniers sont pour la plupart des idiots à qui on ne confierait pas un shift de nuit au McDo, mais paradoxalement (mais surtout par dépit), on leur donne toute la confiance au monde pour peddler de la drogue.

Les propos tenus par Danny Brown sur cette chanson seront probablement interprétés par les bigots comme une apologie de la consommation de drogue. Ils ne pourraient pas avoir plus tort: il s’agit d’un message d’intérêt général faisant la promotion d’une consommation sécuritaire de substances récréatives: le bon vieux fun dip dans le fond du baggy de cristaux de MDMA est aux drogues ce que le condom est aux relations sexuelles: il peut t’arriver une bad luck, mais t’as moins de chance de te faire avoir.

Parlons quand même un instant de la forme: j’aime beaucoup cette stratégie de vidéos qui consiste à leaker une série de vidéos simples et pas chers, mais dont on ajoute de la «valeur de rejouage» avec quelques coups de stylet sur la tablette graphique.

Aussi, soulignons le bon travail d’EDMisation du poulain d’Atrak. Tous les rappeurs et rappeuses ont compris qu’être joués dans un set de Steve Aoki ouvre autant sinon plus de portes qu’être à Hot 97. Malheureusement, les tentatives pour y parvenir sont, règle générale, complètement désastreuses.

Avec ce «Dip», on a un banger de club qui sera peut-être le hit crossover que Danny Brown n’a pas encore eu.

TAGS

                  

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*