Dropxlife, collaborateur de la première heure de The Weeknd, sort un premier clip sulfureux (vidéo)

2 Mai 2014 / par

Trois ans se sont écoulés depuis la sortie de House of balloons, un album gratuit qui allait changer la vie de ceux qui y ont participé, les amateurs de néologisme (pbr&b, c’est vraiment une bonne étiquette) et la crédibilité culturelle de Toronto. On connaît les démêlés que Abel a eu avec Zodiac, mais dans l’ensemble, HOB a mis sur la map une brochette de nouveaux producteur: Illangelo (maintenant sur Bromance Records), Doc et, mon préféré, Dropxlife. Même si son implication demeure floue sur les différents projets de Weeknd (il n’est officiellement crédité que sur «Initiation», de l’album Echoes of silence), il a rayonné d’assez près du XO pour bénéficier de l’attention de nouvelles oreilles.

Ses 6 tapes instrumentales gratuites déclinent toutes à peu près le même univers tortueux et pesant, et possèdent la grande qualité de s’adapter aisément à tous les contextes.

Tourné à Prague, où les films porno nous ont appris que les jeunes filles peu inhibées ne manquent pas, ce vidéo produit par Noisey n’est certes pas exceptionnel, mais est un excellent prétexte pour faire découvrir le catalogue de l’artiste, à commencer par Shambala, duquel «Shortxorder» est tiré.

TAGS

                           

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*