DWNLD: Haleek Maul – Oxyconteen

20 Juin 2012 / par

Chaque époque peut être expliquée par les drogues qui y ont été populaires. Le weed et le LSD explique les années 70. La coke les années 80. L’héroïne les années 90.

Le grand virage du rap vers les opiacés depuis une dizaine d’années (l’oxycontin et la codéine/prométhazine,principalement) allait nécessairement entraîné le genre dans des zones sombres.

Haleek Maul, 15 ans, titre parfaitement son EP pour résumer sa génération, qui gobe des puissants sédatifs à l’âge où leurs parents touchaient à leur premier joint.

Maul, originaire de la Barbade mais reppant maintenant Brooklyn, est à ajouter à la liste grandissante des jeunes artistes qui semblent complètement détachés des enjeux de son époque, à part pour la drogue et les plaisirs instantanés. Quand même les jeunes d’endroits ensoleillés comme la Floride et la Barbade broient du noir, il y a des constats à faire.

À noter la participation sur le EP de Supreme Cuts, crew de Chicago qui lancera un album attendu (au moins par ce blogue) en juillet.

DWNLD: Haleek Maul – Oxyconteen

 

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*