DWNLD: Tommy Kruise – Memphis Confidential vol. 1

29 Octobre 2012 / par

La première fois que j’ai vu Tommy Kruise, je savais pas que c’était Tommy Kruise.

C’était exactement il y a un an, à la première du film Peace Park au FNC. Il ne passait déjà pas très inaperçu à cette époque-là, et il est resté directement gravé dans ma mémoire comme «ce gars-là».

La première fois que j’ai lu Tommy Kruise, je savais pas que c’était «ce gars-là». Il avait droppé un gros commentaire très érudit sur un vidéo de Riff Raff qu’on avait posté sur le blogue. J’ai fait du reverse-stalking/googling pour tomber sur son profile facebook, pis là je comprenais pas trop que «ce gars-là», qui était dans ma tête un skateur, était aussi très creux dans le jeu du riz.

La première fois que j’ai chiller avec Tommy Kruise, j’avais pas encore vraiment idée du genre du gars. Pour la petite histoire, c’est lui qui est derrière la caméra pour notre topo sur ASAP Rocky. Il est arrivé à l’heure, très frais, et il nous a suivi toute la suivi, en nous divertissant avec plusieurs anecdotes du petit monde du rap semi-sous-terrain. Il m’a jamais demandé une cenne, et ne s’est pas plaint une fois.

C’est finalement quand j’ai entendu Tommy Kruise pour la première fois que j’ai su qui était Tommy Kruise. Convoqué pour une rencontre de 10kilos, il a amené son Maschine au bureau. On a vaqué à l’ordre du jour (impossible de révéler la nature des propos, puisque le projet pour lequel nous siégions n’est pas encore sorti), puis Tommy a décidé de popper un set impromptu. Le 5 à 7 a finalement viré en semi-party très rap. Quand je marchais (croche) vers chez-nous, j’étais officiellement comme «WOAH».

***

Tout ça semble s’être passé il y a un millier d’années. Maintenant, la présence de TK dans toutes les situations de ma vie ne me surprend même plus. Il est ami avec tous mes amis, et toutes mes amies savent qui sait, même si elle ne lui ont jamais parlé. C’est un peu devenu ce qui s’approche le plus près d’une «star» dans mon milieu.

Il a enfin landé ce projet de beat tape dont il parle depuis la première fois que je l’ai rencontré (la pochette de la première version était son avatar Facebook dans les débuts de nos échanges). Certains de ces instrus ont été joué sur des grandes chaînes publiques anglo-saxonnes. Si tout va bien, il devrait avoir des apparitions sur le mixtapes de rappeurs qui font régulièrement la une sur 10KILOS.

La qualité est indéniablement de premier plan. Peu importe combien ils seront à comprendre ici, Memphis Confidential a été produit pour plaire aux hustlers de  la Zone-6 jusqu’aux strippers de l’Alabama. The fuck is a Félix ?

Comme je le dis souvent, ça fait du bien de voir les bons gagner, une fois de temps en temps.

***

Si tu veux l’avoir gratuitement, prend-le là:

DWNLD: Tommy Kruise – Memphis Confidential vol. 1

Tu peux aussi contribuer au trésor de guerre de Tommy en lui donnant 7$ sur Bandcamp ici:

2 Trackbacks

  1. [...] enregistrer avec les Alaiz  Da-P et High Klassified. Il y a eu beaucoup de saloperies avec Tommy Kruise dans St-Henri. Il y a eu plusieurs nuits passées à enregistrer dans le ratchet-studio de [...]

  2. [...] du rap queb où les archives numériques sont très #rares, et comme on a travaillé avec Tommy Kruise, y était pas question de faire les choses à la [...]

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*