Entrevue: Isaiah Toothtaker

18 Juillet 2012 / par

On a tournée un clip la semaine passé avec Isaiah Toothtaker, notre nouvel ami de l’Arizona. On en a profité (pas vraiment vu qu’on l’a jamais vraiment rencontré) pour faire un petit chit-chat électronique avec lui. Nathan Fournier, grand architecte derrière le clip, a clenché ça aussi.

Y’a aussi des photos du tournage ici.

***
(ENGLISH VERSION FOLLOWS)

Isaiah Toothtaker vient de Tucson, Arizona. Tête pensante et co-fondateur du label Machina Muerte, père de deux jumeaux et ancien félon vu dans 400 belles bagarres, il s’occupe de son salon de tatouage à Tucson, et rappe. Insatiable travailleur, il ne cesse de sortir EPs et maxis, collaborations et featurings. Après avoir lâché un EP avec son pote Max B – qui a enregistré ses parties via le téléphone de sa prison – il balance son flow sur les beats d’Harry Fraud avec son comparse de la Machina Muerte Rapewolf, en attendant toujours plus de projet et de musique.  Après quelques emails, 10kilos.us s’est retrouvé à lui faire un clip de A à Z. Projet un peu fou mais qui s’est finalement concrétisé. Pour vous présenter le personnage, on lui a posé quelques questions.

D’où vient le nom Toothtaker? Combien de dents t’as arraché en réalité?

J’ai été dans un nombre ridicule de bagarre. J’ai cassé pas mal de dents d’ailleurs, mais j’en ai gardé seulement une poignée.

Depuis combien de temps tu rappes ?

Environ 15 ans je crois. Mais je fais ça sérieusement et j’enregistre depuis 7 ans à peu près.

Qu’est-ce que tu faisais avant ?

Ça fait 6 ans que je possède et que je travaille dans un salon de tatouage à Tucson, Staring Without Caring. Ça fait dix ans que je fais du tatou. Avant ça, je faisais juste des petits boulots et des conneries. Thugging.

Tu peux nous en dire plus sur Machina Muerte ? C’est un collectif, un label ou un truc entre les deux ?

Machina Muerte c’est avant tout un collectif, mais aussi un label que je dirige, avec seulement des sorties digitales. Il y a encore des membres du crew qui ont aucune release sur le label. Mais c’est pas une condition pour rester dans le collectif. On développe aussi des habits et quelques autres trucs sont en projet.

T’as sorti un nombre impressionnant d’albums, de EPs, de mixtapes etc… Comment tu fais ça?

Je me démène et je suis créatif. J’ai toujours des idées, des mots, des pensées donc j’en fais quelque chose. Je dors pas beaucoup, je suis toujours en train de travailler.

Une sortie en mai, une autre en juin, une en juillet bientôt… On attend quoi pour aout ?

Ouais j’ai un autre EP qui arrive en août. Entièrement produit par Jacob Safari, qui est le batteur de Wavves. Ce sera que des samples de Nine Inch Nails.

Tu insistes aussi pour sortir une vidéo pour chaque titre, pourquoi ?

J’ai pas de raison spécifique. C’est juste une envie comme ça, un « fuck it let’s make tite shit ». C’est peut-être aussi la volonté d’éliminer tous les autres. Tout ce que je sors, tout ce que j’ai fait cette année, je l’ai fait quasiment sans budget ou support. Et j’ai quand même été capable de produire plus et de meilleure qualité que la majorité des personnes dans le même domaine.

Tu diriges quasiment toutes tes vidéos aussi. Où tu trouves le temps de faire tout ça?

Je sais pas, je le fais, c’est tout. Ça fait partie de mon travail de chaque jour, on intègre ça à la vie quotidienne. Même mes jumeaux de 8 ans participent de beaucoup de façons. Tous les gens qui m’entourent se retrouvent embarqués d’une manière ou d’une autre. Je gagne aussi pas mal de temps en faisait les choses bien dès le début. Je sais exactement ce que je veux voir, ce que je veux faire donc je prends les mesures nécessaires. J’apprends ce qu’il faut savoir pour le faire comme il faut et pas faire d’erreurs. Je dépends de personne donc personne ne nuit à ma productivité.

Est-ce que faire des vidéos c’est vraiment différent de faire de la musique?

D’une certaine manière c’est différent, c’est pour ça que j’aime ça. Mais la majorité des vidéos que je fais sont pour la musique, alors c’est dans la continuité de  mes idées, des idées que j’exprime déjà. C’est un défi différent de faire qu’une vidéo dépasse le simple besoin de voir un message ou un son. J’ai des approches différentes pour composer des vidéos que pour la musique. Et mes processus de créations sont à des pôles opposés.

Toutes tes nouvelles sorties sont disponibles gratuitement. T’as abandonné l’idée de vivre de la musique ?

Non, pas du tout. En fait, j’essaie même de gagner plus en donnant ces EPs gratuitement. Je prouve que je sais créer et produire indépendamment et sans budget ou support. Je valide mon talent et le justifie en offrant des produits de qualité qui concurrence ou ont plus de succès que des projets qui sont financés ou signés. Toutes mes sorties le prouvent. Et pendant que je prouve que j’ai raison, j’étends mon audience et il y a de plus en plus de motivation pour les investisseurs de me donner un support. J’ai un résultat plus grand, je maximise ma portée. Les tournées, merchandising  et le sponsoring peuvent largement compenser la musique gratuite dans notre marché.

Comment est arrivée la collaboration avec Harry Fraud ?

On a juste  parlé et vu ce qu’on voulait. Plutôt simple.

Comment tu gardes ton twist en travaillant avec tant de producteurs et d’ambiances différentes ?

Je peux seulement être moi, moi-même. Personne d’autre. Les différences importent peu, si la musique est bonne alors on s’en fout du tempo, du genre, du nom ou de quoi que ce soit. Je fais ce que je fais, c’est tout, et j’essaie de le faire du mieux que je peux.

T’aimerais travailler avec qui ensuite ?

Ah je sais pas ! Diplo, Just Blaze, Gunplay, Vincent Gallo, RZA, Manny Fresh, Twin Shadoz, je sais même pas faire ce genre de liste.

Tu peux nous parler de ton pote Max B ?

Aye FREE MAX B. Pas grand-chose que je puisse dire à propos du Boss Don Biggaveli qu’il ne dirait pas mieux lui-même. Respect au OG. Allez télécharger Toothy Wavy !

Sampler Coldplay sur Burn it down, c’était ton idée ?

Nan ce beat était déjà fait. Harry Fraud a vraiment sorti une de ses meilleures tracks avec celle-là.

Qu’est-ce que t’écoutes en ce moment ?

Pas mal de membres du crew Machina Muerte. SerpDot, Mestizo, Cadalack, Ron, Rapewolf, Gonjasufi… vraiment. Je suis dans une période pop de fille en ce moment. Ahah sérieusement. J’écoute une tonne de musique mec, toute la journée!

Une petite recommandation pour nous ?

Isaiah Toothtaker yo I got more shit dropping

***
Interview 10kilos.us

Isaiah Toothtaker comes from Tucson, Arizona. Co-founder and one of the main artists of the Machina Muerte label, father of two twins and former gangster seen in 400 bare-knuckles fights, he now takes care of his tattoo lounge in Tucson, and he raps. Relentless worker, he keeps releasing EPs and maxis, featurings and collaboration. Afeter dropping an EP with his friend Max B – who recorded his parts through the phone in his jail – he raps on Harry Fraud’s beats with his Machina Muerte friend Rapewolf. And there’s a lot more to come. After few emails, 10kilos.us ended producing a music video from scratch. It’s a crazy project but it actually happened. We asked him few things to introduce him.

 

Where does Toothtaker come from? How many teeth did you actually take?

‘Toothtaker’ the name comes from fighting, I have been in a ridiculous amount of fights. I’ve knocked out quite a bit of teeth but I’ve only kept a handful of them.

How long have you been rapping? around 15 years maybe but I’ve only been serious about recording for 7 years or so.

What did you do before this?

I’ve owned & operated my tattoo shop in Tucson for 6 years now, been tattooing for 10…previous to that I just had random jobs & did random shit, thugging.

Can you tell us more about Machina Muerte ? Is it a collective, a label or something inbetween?

Machina Muerte is a collective foremost but also a digital record label I run. Not everyone in the crew has released records on our label & it’s not a condition to remaining in the collective. We’re also developing clothing & there are a few other separate projects also underway.

You’ve been releasing a crazy number of albums, EPs, mixtapes and all. How do you do this?

Hustling & being creative. I have the thoughts & words & ideas constantly so I act upon them. I don’t sleep much, I always work.

One record in May, another one in June, there’ll be one in July… What can we expect for August?

Yeah, I have another EP set to release in August, it’s entirely produced by Jacob Safari who’s the drummer of Wavves. It’s going to be all Nine Inch Nails samples too.

You also insist on releasing a video for each song, why?

No specific reason, it’s just on some ‘fuck it let’s make tite shit’ kinda kick, & also maybe to out do everyone…Every release I’ve done this year has had practically no budget or backing & I’ve still been able to produce a larger amount of product & it’s all been better quality than the majority contending in the same fields.

You direct most of the videos too, how come do you find time to do this?!

I’m not sure man, I just get it done. It all becomes a part of my work flow or everyday process. Even my 8year old twins become involved in many ways. Everyone surrounding me gets wrapped up in the work in one way or another. I also mitigate a lot of wasted time by getting the job done correctly in the first place. I know exactly what I want to see or what I want to achieve so I take measures to handle it myself, learn what I have to so I can do it properly & not make mistakes. I don’t depend on other’s in any ways that will impede my productivity.

Is making videos a lot different than making music? In terms of creativity and ideas I mean.

In ways it is different, although that’s why I enjoy it. But the majority of videos I make are for my music so it’s also a continuation of the same ideas I’m already expressing. It’s a separate challenge to make a video transcend a simple need to view a message or a sound. I take a very different approach to composing video than with music & my editing process with the two are at polar ends.

You also use A LOT social media. Twitter, Instagram, Bandcamp, Tumblr and of course Facebook. What do you get out of this?

I guess they’re all just another channel to release my work or auxiliary thoughts. It’s all streamlined.

All your new releases are available for free. You gave up on the idea to make a living with your music?

No, not at all. I’m actually trying to make a better living or make more money by giving these release for free. I’m proving my aptitude to create & produce independently with no budget or backing. I’m validating my talent & justifying it’s worth by manifesting quality products that compete or receive more results than most signed or financed. It’s all examples. And as I’m making my points I’m expanding my audience so there’s even more incentive for investors to sponsor. I’m returning a larger result, maximizing reach. Touring & physical merchandise can compensate for free music in our current market, or licensing.

How come did you get to work with Harry Fraud?

We just spoke & situated everything, kind of simple.

How do you do to keep your twist while working with so many different producers and ambiances?

I can only be me, myself, no one else. It doesn’t matter what kind of difference is placed, if the music is good then it doesn’t matter what tempo or genre or name anything is. I just do what I do & try to do it the best I can.

Who would you like to work with next?

Ah I don’t know, Diplo, Just Blaze, Gunplay, Vincent Gallo, RZA, Manny Fresh, Twin Shadow…fuck I don’t even really make up these kinds of lists

Can you tell us about your friend Max B?

Aye FREE MAX B, not much I can say bout the boss don biggaveli that he wouldn’t say better himself. Respect to the OG. Everyone go download “Toothy Wavy”!

Sampling Coldplay on Burn it Down… Was that your idea?

Nah that beat was already made. Harry Fraud really made one of his best beats with that one tho.

What artists do you listen to these days?

A lot of the crew, Machina Muerte…SerpDot, Mestizo, Cadalack Ron, Rapewolf, Gonjasufi…really.

Also, I’ve been on a girl pop kick lately haha no lie. I listen to a fuck ton of music man, all day.

Any recommendation for us? The next big thing we should listen to?

Isaiah Toothtaker yo I got more shit dropping

 

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*