Jose Guapo et Lokee perpétuent la longue histoire d’amour entre le rap et le fast food semi-fancé (clip)

10 Octobre 2014 / par

Red Lobster a longtemps été la mecque des rappeurs désireux d’impressionner des dates/blondes de leurs amis/futures danseuses ou putes. Mais bon, la chaîne n’est plus ce qu’elle est depuis qu’elle a commencé à faire payer les clients au comptoir. Gros fail: Aucun vrai restaurant fait ça, donc les faux-vrais restaurants devraient s’en abstenir, s’ils veulent préserver l’illusion pour les invitées de leur clientèle.

Certains sont moins romantiques, mais plus pragmatiques quand vient le temps de dissoudre l’amour dans la graisse à cuisson. Kanye West, par exemple, a offert 10 franchises Burger King à Kim K. pour célébrer leur mariage. Elles seront gérées via KW Foods LCC, le holding où sont regroupé les Fatburger du rappeur. Cette union dans l’union symbolise davantage le rapprochement du clan Kardashian avec l’empire économique de Papa West. C’est «Game of thrones», si R.R. Martin était né dans le South Side de Chicago en 1994.

À n’en point douter, c’est un amour de la même force qui a inspiré Jose Guapo, Famous Lokee et Purp So Cold à crier sur les toits de Houston leur passion pour Pappadeaux. Que Barbies Resto Grill, Pizza Hut et les autre restaurants qui ont essayé d’inventer des tounes poches pour attirer des mangeurs prennent des notes: ta campagne ne vaut rien si t’as pas des rappeurs qui viennent tourner de leur plein gré un clip dans ton restaurant en commandant le 2/3 de ton menu, en vidant ton armoire de bouteilles de vin, en se faisant des bumps de poudre sur les comptoirs et en fumant des blunts dans ta cuisine.

Comparée à ça, la promo officielle de Pappadeaux est pas mal pâlotte.

YouTube Preview Image

Et que ceux qui taxent systématiquement les rappeurs d’être des vendus à la solde de marques européennes hors de prix prennent note de cette déclaration d’affection complètement désintéressée pour une compagnie faite pour le vrai monde et qui a ses racines au Texas depuis 1967.

s/o à Tommy et Ostie pour le heads up

TAGS

                  

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*