Les tirs de barrage annoncent-ils la fin des Anticipateurs ?

24 Juillet 2014 / par

Il y a énormément de raisons d’être diverti si vous suivez le rap québécois ces jours-ci: on peut lire/entendre quotidiennement l’opinion de gens éminemment savant  faire entrer la chose dans leur cadre de valeurs pour avancer leur agenda; ET, aussi passionnant, tergiverser sur l’identité du (pas si drôle) de numéro qui fait des jokes sur IG à propos de «c’est tu donc ben vrai que Lary aime la mode» et que «Baz et Pariseau sont dans une lutte à finir pour devenir le roi des clips de rap à 2000$».

-Soupir-

Permettez-moi donc de rediriger le déficit d’attention collectif vers une nouvelle autrement plus importante: la sortie de ce qui est probablement le dernier album des Anticipateurs. Le groupe file la métaphore du hockey depuis belle lurette, et on a toutes les raisons de croire que la référence aux tirs de barrage, ultime aboutissement d’un match depuis l’entrée en vigueur du règlement 84.4 en 2005, est un indice suffisant pour postuler que le groupe est en voie de remiser ses patins, du moins pour une pause prolongée.

Je leur laisse le bénéfice du doute à savoir si le concept est effectivement arrivé au bout de sa vie utile, s’ils ont tant anticipé qu’ils ont fini par lapper l’avenir lui-même.

Leur génie repose sur le choix d’un concept assez spécifique, mais assez universel leur permettant d’aborder tout et n’importe quoi, de la question référendaire aux outils asiatiques en passant par les Expos, sans que ça ne semble farfelu. Ils ont su saisir comme peu d’autres artistes les cordes sensibles de la culture populaire québécoise, et les faire vibrer accordément.

Ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas quelques morceaux moins bien réussis dans le lot et des répétitions un peu lassantes… mais peu importe le sujet, je serai toujours curieux d’entendre ce que Tronel et Monak vont en faire.

1.«Prolongation» est une entrée en matière triomphante, sur un échantillon du thème de la NFL, faite pour pomper le Centre Bell pendant que la Zamboni resurface une bande de glace entre le milieu de la patinoire et le but à Carey. Tous les thèmes chers aux Anticipateurs y sont: Céline, le blé, Sorel, la poudre, Pauline Marois.

YouTube Preview Image

2. «STAKÔSEKETSÉ» est un exemple de plus de la facilité qu’ont les Anticipateurs à inventer des locutions qui s’incrustent de manière permanente dans la tête de ceux qui les entendent. La misogynie et l’exploitation sexuelle ne m’apparaissent toujours pas comme des sujets très riches, mais le «pimp rap» est un genre en soit, alors pourquoi pas.

YouTube Preview Image

3. Avec «Commande Spéciale», on entre dans les vraies protéines. Avec toute la place que prend la nourriture à haute teneur en glucides et lipides dans l’univers ‘pateur, c’était un vrai drame qu’il n’y ait pas un morceau complètement dédié au meilleur de la restauration rapide québécoise. Tous les humains sont égaux devant un trio hot dog-poutine, et cette chanson devrait jouer en permanence dans les maisons du Québec à travers le monde.

YouTube Preview Image

4. Autre grand manquement au corpus des Anticipateurs: on n’avait pas eu droit au classique morceau anti-autorité. «Fuck la police» corrige ça, et est à garder à portée de main lorsque vous vous attendez à recevoir des plaintes de bruit après 23h.

YouTube Preview Image

5. Je comprends que Jean Coutu est un emblème du Québec Inc., mais c’est un peu le sujet le plus plate du monde. Ceci dit, j’aime bien les assonances en «i-o» du refrain, qui s’apprend instantanément et qui se beugle avec joie.

YouTube Preview Image

6. Comme tout le monde, j’haïs la personne qu’est devenue Grégory Charles, et je pense que les Anticipateurs auraient pu y aller pas mal plus fort sur son petit menton de choriste péteux de la Rive-Nord.

YouTube Preview Image

7. Interlude, gracieuseté de Tommy Kruise. Ce n’est pas un mauvais morceau, mais son principal défaut est qu’il nous empêche d’arriver à ce qui est probablement le projet le plus ambitieux et biscornu du rap québécois: PaquetteVille.

YouTube Preview Image

8. L’instant stellaire de cette prolongation. Le moment où, tous les joueurs sur le banc s’étant élancés, il ne reste à envoyer sur la glace que le deuxième gardien, une recrue slovène inconnue des foules, mais pour qui le recruteur-en-chef ne tarit pas d’éloges.

Dès que Pic Paquette entame son refrain improbable («Je suis Pic Paquette/Tu es né à Longueil») sur la mélodie dannyelfmanesque d’IndoRecordz, on fait l’équivalent de se boucher les yeux en regardant à travers ses doigts, mais pour les oreilles. Tout le monde attend la catastrophe, mais personne ne peut être prêt pour ce qui se déverse par la suite. Vous vous rappellerez toute votre vie de l’endroit et du moment où vous avez entendu PaquetteVille dans son intégralité pour la première fois. Marchant adroitement sur le tranchant d’un flow inconnu jusqu’ici, Paquette débite directement de son subconscient un flot d’images, de rimes et d’allégories difficiles à assimiler en une dose tant elles repoussent les limites de l’entendement. Je pourrais citer nombre d’exemples géniaux, mais chacun viendrait gruger le plaisir de la défloraison. J’ose à peine imaginer la folie du clip.

YouTube Preview Image

Achète: Les Anticipateurs - Prolongation (TIRS DE BARRAGE)

Le #Anticipatour2014 bat son plein partout au Québec jusqu’à la fin août. Attrape-les ce coup-ci, ou attends peut-être longtemps.

Juillet 24 – Montréal @ La Sala Rossa - Festival MEG Montréal
https://www.facebook.com/events/318532831629014/

Juillet 26 – Val D’or @ Bar l’Entonnoir
https://www.facebook.com/events/1492735320963671

Août 1 – Laval @ Dallas Bar Sportif
https://www.facebook.com/events/255909967928565/

Août 9 – Chicoutimi @ Bar Le Pub
https://www.facebook.com/events/253636718169410/

Août 22 – Mirabel @ Pre-DesBouleaux Fest
https://www.facebook.com/events/307521946089348/

Août 29 – Sorel @ Marine Cabaret
https://www.facebook.com/events/735454463158038

Août 30 – Québec @ Salle Unisson

Août 31 – Montréal @ Le Belmont

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*