LOAS filme Paris illégalement, de ses dessous jusqu’à ses toits (clip)

11 Décembre 2014 / par
YouTube Preview Image

LOAS n’a apparement pas eu le mémo que ça ne sert à rien de sortir de la musique en décembre, puisque tout le monde est trop occupé à compiler ce qu’ils veulent que les autres pensent qu’ils ont écouter dans l’année, comme si les intégrations dans Facebook de Spotify, LastFM sur Twitter et l’internet en général ne suffisaient pas.

Après un vidéo somme toute modeste pour le premier extrait de #haiNeDMA, son EP solo à paraître, le barbu récidive avec un clip plus fidèle à ce que son écurie nous fournit habituellement.

La caméra nous offre Paris, filmée illégalement des égouts, jusqu’à ses toits. Toutes les séquences sont magnifiques, mais mes préférées sont celles des passants du métro filmés à leur insu, cibles d’un peeping Tom qui ajoute sa focale à l’armada de caméras sensées assurer la sécurité de la RATP, mais qui, visiblement, sont incapables de prévenir l’espionnage depuis les coulisses.

Ce paradoxe relevé par le clip fait écho à la démarche du rappeur, qui prend toujours grand plaisir à relever avec verve les hypocrisies, paradoxes et trahisons qui affligent la cohabitation en société.

Pour la petite histoire, le refrain de la chanson est un clin d’oeil à «93 Hardcore», morceau culte de Seine-St-Denis. Le vidéo proto-WSHH est génial. Il a tout pour remplir même la carte la plus difficile de bingo du ghetto: de la bataille, des 4-roues, de la boxe, des coups de gun, de la drogue et des gros plans de noms de rues/villes/quartiers, des cagoules…


TAGS

               

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*