ENTREVUE: LUNICE (TNGHT) — IGLOOFEST 2013

6 Février 2013 / par

Nous avons commencé à suivre Lunice lors des soirées Megasoid il y a déjà de ça plusieurs années. Dès que je l’ai vu en show, je savais que nous venions de nous hypothéquer plusieurs années de blog posts à son sujet.

En 2010, le gars est venu mixer à mon party de cégep en échange de quelques caisses de 24 et de beaucoup de respect. Quelques semaines plus tard, il donnait un show devant presque personne à Osheaga comme s’il y en avait 50 000. Grâce à son showmanship incroyable, il est devenu le highlight du festival de ses 200 spectateurs, dont Diplo.

Alors sous l’étiquette de LuckyMe, il participe ensuite au Redbull Music Academy à Londres; sa carrière était lancée. Il produira ensuite les excellents Stacker Upper (2010) et One Hunned (2011) qui font partie de toute bonne librairie iTunes basée.

En 2012, il s’associe avec le jeune producteur écossais Hudson Mohawke et ensemble, ils firent trembler l’industrie avec leur premier EP sous le nom de TNGHT.

L’histoire de Lunice est une histoire digne d’un film, jeune caissier à la SAQ, il est maintenant affilié à G.O.O.D. Music et les rumeurs qui l’entourent ne font que se multiplier.

J’avais peur qu’il ne nous reconnaisse plus au moment de l’interview ou qu’il soit moins smatte. Bref, qu’il veuille moins hang-out avec nous. Ce qui aurait été normal vu sa nouvelle situation financière/sociale et le nombre incroyable d’étampes dans son passeport.

Je me suis trompé.

Lunice restera toujours Lunice, qu’il reçoive des textos de Kanye West ou pas.

TAGS

            

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*