METHOD MAN selon Osti One

5 Janvier 2013 / par

Method Man, ou l’Homme des Methodes porte bien son nom. Un des MC les plus versatiles de l’industrie, il applique un amalgame de tactiques variées qui peuvent écraser à peu près n’importe quel style de beat. Des banger-anthems les plus crapuleux, les funky track comédiques jusqu’aux R&B romantiques avec Mary J Blige, sa technique perce tout type d’armure.

J’pourrais perdre mon temps à vous faire du TMZ knowl sur son parcours d’acteur cinéma ou son émission pourrie avec Redman sur Fox ou bien son rôle de ‘gangsta number 4′ dans Scary Movie. Bien que je suis heureux qu’un individu aussi talentueux ait réussi le hood dream du «Rags To Riches Life», le Method Man de mon enfance c’est pas celui marketé pour les jeunes banlieusards stoned du Wisconsin. Lets get down to the real shit, that Wu shit son!!!!

Un des plus jeunes membres du Wu, Rza avait reconnu son potentiel dès le début. Souvent en charge des hooks pour le crew, sa voix unique se démarquait déjà dans l’industrie. Sa chanson solo M.E.T.H.O.D. Man était dailleurs le B-Side du premier single du Wu, Proteck Ya Neck. Il est aussi le premier du clan à avoir son album solo, tout planifié par Le Abbott lui-même.

Loufoque et humoristique sur M.E.T.H.O.D. Man, son premier album prend une tournure lugubre et sale. À mon humble avis, c’est dans ce style que j’ai toujours préféré Meth….

Aussi un des premiers du Wu a faire des collaborations massives, il apparait sur plusieurs projets énormes comme Ready To Die de Biggie, All Eyez On Me de Tupac et AmeriKKKa’s Nightmare de Spice1. Devine laquelle que j’va poster?

Au seuil de l’apocalypse du millenaire, il sort son deuxieme album Tical 2000: Judgement Day. Cet album suit le vibe cauchemar du premier Tical, mais avec encore moins d’éclairage. Je l’avais acheter quand j’étais kid pis ca m’avait blowmind totalement. Les productions de True Master (entre autres) et la pochette qui lui donnent un air de Cenobite frappait direct dans mes préférences de jeune psychonaute.

C’est avec le deuxieme single qu’il paufine de plus son image de loverboy qui a cimenté sa place dans l’industrie en atteignant le plus gros marché cible de tous, les shorties. Ses genres d’aspirations d’air mouillée entre ses lines ont surement contribuer a ce success aussi (les filles savent de quoi je parle).

Aussi, j’envoie un gros Slow The Fuck Down au scènes 0:25 et 1:04, wtf?

Perso ma track sur cet album c’était Perfect World. Le beat avec les cris torturés et les synths signature de RZA me donnent des frissons à chaque fois.
Cette line englobe toute cette époque ténébreuse:

Welcome to the dark ages, dirty pages
Of filth, fine filth flavors
Dust to dust, and ashes to ashes, life flashes
Right before his eyes, then he passes…

Sur cet album ce retrouve aussi Big Dogs, le blueprint pour l’album collabo Meth & Red qui a suivi. Beat banger avec des funk chops simples de Erick Sermon et les punchcall tradeoffs entre les deux MC parfaitement complémentaires. Enter the Blackout!

L’association était peut-être écrite sur des feuilles de Philly Blunts pour plusieurs, mais la gimmique de poffeur de buzz était toujours fumée secondaire à mon appreciation de ce duo dynamite. Le tag team aurait pu être un trio considérant la quantité de productions d’Erick Sermon qu’ils ont démantibulé. Cette combinaison gagnante pourrait même être considérée supérieure au matériel d’EPMD, mais bon j’irai pas trop loin avec ce blasphème quitte à insulter les puristes… La track qui a pèter mon piton rewind était Maaad Crew avec son fou sample de Sandworms, mais le single que je préfére c’était le premier:

Avant Blackout! tout le monde se souvient de Whateva Man, qui avait apparu sur Muddy Waters de Redman. À moins que je me trompe, je crois que c’est leur première collaboration…

Ajustement via DJ Sev Dee — knowl beam adjust :
How High Pt 1 est sorti en 95, juste après le Tical pour le film The Show. C’était la première collab Meth n Red (qui était au départ arrangé par Def Jam)
Whatever Man c’est actually featuring Erick Sermon, mais c’est Meth qui est dans le vidéo.

L’autre partner moins populaire de Method Man se trouve a être son hypeman Street Life. Connu principalement pour ses hooks, il est un fou MC en son propre droit, mais en permanence caché dans l’ombre de son collègue…

J’aurait voulu m’éterniser plus sur ce sujet car je crois que Street Life mérite mille fois plus de shine que ce qu’il obtient, mais y’avait pas assez de videoclips à poster. Je vous laisse ce link vers son album Street Education.

Sorry si j’vais pas plus loin avec les nouvelles tounes, mais j’les connais pas si bien, pis mes homies m’attendent pour fumer un spliff (ironie).
Reste plus qu’à wrap up ce post avec trois vidéos qui englobent la spécialité de Mr Meth Aka Noodles. Making that Mooonaaay!!!

Riddler pour le soundtrack de Batman Forever:

Une annonce pour les Sour Patch Kids (WTF????):

Et la super exclusive annonce pour St-Ides Malt Liquor (il en avait fait une avec Wu-Tang aussi…)

Non mais pour vrai, qui peut drop des concept track commerciaux aussi dope que ca?

Method Man est en show Mercredi le 9 Janvier au Club Soda. Les billets pre-vente sont deja sold-out. Ca vous apprendra à attendre à la dernière minute gang de mooks!

 

Un Commentaire

  1. Sylvain says:

    ques-ce que tu connais au rap toi ? ferme donc ta gueule

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*