Non, vous n’êtes pas encore tout à fait en retard au party de Stu Hustla, Lil Juu et le Murder Gang (profil)

8 Janvier 2014 / par

Avouez que ça fend les peaux des Rockit, ça…

Stu Hustlah, Lil Juu, Feddy Tha Sneak, Skilla Cas et une pléthore d’autres aux noms loufoques (Porky, Da Nut) ou imprononçables (Hopidegy) forment Murder gang. Ils sont de Fort Wayne, la deuxième ville la plus populeuse d’Indiana (c’est assez pour que vous compreniez qu’il n’y a probablement pas grand chose à rajouter à ce sujet, outre le superbe drapeau de la ville, qui pourrait bien être une alternative au nôtre).

Pour une raison qui reste difficile à démystifier vu d’ici, ils entretiennent des affiliations avec des groupes de la Baie de San Francisco, notamment Mob Figaz (que je ne peux prétendre connaître).

Selon l’avis de gens qui suivent de plus près ce qui pousse dans le sous-sol du Midwest (à part du maïs), Stu a eu une grande année 2013, comme le Born in november 2 (Free Da Nut). Ils ne sont pas trop sur le hustle de pousser des mixtapes de contenu original gratuit, et je respecte ça. Bonus: leur notoriété principalement locale, dans une scène fortwaynoise qui ne semble pas avoir une blogosphère dynamique pour pirater/diffuser leur musique, leur garantie une quasi-immunité (j’ai finalement trouvé, perso) contre les streams et téléchargements illégaux.

Perso, pour des raisons d’éducation populaire, j’aurais bien aimé vous proposer une façon d’écouter en ligne Lillie Street is the street, mais ça devra se faire à coup de 2 minutes sur iTunes. Sorti au tout début de 2014, cet album frappe d’abord par sa pochette, dépeignant une option de compromis pour ceux qui hésitent entre la crémation et l’enterrement… Se faire brûler dans un trou, c’est comme ça qu’ils roulent sur la rue Lillie. Si Mobbin’, qui introduisait ce post, a piqué votre curiosité, c’est que vous serez fort probablement sensible au reste de l’univers Murder Gang. Et dans ce cas, pourquoi pas nerder sur cet excellent post paru au début de l’année dernière sur le collectif.

2 Commentaires

  1. yannis says:

    kestu raconte toi tu di nimp

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*