Pendant le Grand Hang Over, Young Scooter a sorti Street Lottery 2 (tlchrgmnt)

7 Janvier 2014 / par

Pendant que la majorité d’entre nous regardait ailleurs (dans mon oreiller pour ma part), Scoot a sorti ses accessoires all-american préférés et a envoyer dans la stratosphère la suite d’une des loteries les plus difficiles à gagner.

Loyauté, argent, saineté d’esprit, rigueur: les thèmes-clés de quiconque a décidé de vivre du mauvais côté de la vitre du parloir, sont aussi forts qu’avant. Il y a encore des cloches sur 70% des beats, un son qui va particulièrement bien avec ses ritournelles de pasteur du péché.

Ceci dit, ses sermons n’ont pas la flexibilité et le rebond du premier tome. Les invités sont là pour varier l’offre, et la plupart remplissent leur rôle (Young Thug, Cam’ron et Future), mais après 40 minutes, l’intérêt décline exponentiellement à chaque chanson, qui ont été laissé là pour rendre service aux trappeurs génériques sur lesquels Scoot espère peut-être faire une piasse un jour, la malédiction des fans de rap depuis la nuit des temps.

Commencez par Loyalty, Nuttin about it, Count Jugg , Over wit, My boys et Rite mind (le morceau le plus unique de la compil’). Continuez avec le reste si affinités.

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*