Profil: Mike Will Made It

31 Juillet 2012 / par

Si 10Kilos avait une capitale, ça serait assurément Atlanta. En fait, ils diront ce qu’ils veulent, c’est un état aussi important au XXIe que New York et la Californie l’étaient aux années 80-90.

Le producteur Mike Will Made it, originaire de Marietta, la plus grosse banlieue d’Atlanta, a la chance d’avoir croisé, très tôt, la crème de la Georgie, qui allait devenir rapidement les piliers contemporains de la culture rap mondiale. À 16 ans, il rencontrait Gucci Mane. À 17, il produisait pour Gucci, Future, Busta, 2 Chainz. Quand il lâche le college, son beat pour le monstrueux Tupac Back (aussi connu sous le nom de Gadonbin ici) était dans les palmarès.

Depuis, il a eu sur ses beats à peu près tout le monde qui flotte régulièrement dans les sommets du Billboard rap. Les 2 compilations Est. in 1989 (1) et (2), qui regroupent tous les principaux morceaux de Mike, ressemblent plus à des best-of de trap rap des 2 dernières années qu’à un portefolio.

Son travail est remarquable à chaque occasion. Il est d’une versatilité incroyable, reniant les créneaux pointus et les zones non visitées, capable de rehausser un Schoolboy Q, Daz Dilinger ou Lil’ Boosie, mais sa complémentarité avec Future est évidente.

Les notes de Casio acidulées, atmosphériques, marchent particulièrement avec le flow chanté de Future. En entrevue, il atteste de la similarité de leur démarche:

You don’t know how he gonna sound. He might sound like a Jamaican, he might sound like a killer, he might sound like he’s high as hell. That’s how he should keep bringing it. You should never put yourself in any kind of box, even as a producer. People don’t even know that I got fucking four on the floor music, I’ve got fist pumping shit. I’m experimenting with dubstep right now. Some producers are just gonna keep making the same beat over and over with just a different pattern but acknowledging those different genres is what makes a producer great.

Vous pouvez facilement rafraîchir vos connaissances sur Mike Will Made it en téléchargeant les compilations ci-bas. Pis si voulez tout savoir, 1989, c’est son année de naissance. Et c’est son vrai numéro de téléphone, si jamais vous avez quelques milliers de dollars à mettre sur un beat:

Au moment d’écrire ses lignes: il a (encore) une de ses comètes bien placée dans les oreilles américaines, avec un sale beat qui porte tous les traits caractéristiques de la signature MWMI.

One Trackback

  1. [...] peu la meilleure pochette de tous les albums de Noël de tous les temps. On dirait que Mike Will est sur les genoux d’une version grand-père de Gucci [...]

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*