Profil: OR†IES

8 Mars 2013 / par

On ne parle que rarement de rap français ici, mais c’est pas parce qu’on ne sait pas. On sait trop bien. Et c’est là tout le problème.

Depuis 24h que je fréquente virtuellement les jumelles d’ORTIES, et je pense que nous partageons tout à fait la même vision (source):

C’est un milieu [le rap français] malheureusement trop enfermé, trop collégien. Un groupe comme 1995, c’est une patate dans ta gueule directe, quoi ! On dirait un boys band, des Justin Bieber qui font du rap… C’est pas possible !

Vous êtes un peu dures, il y a quand même largement pire que 1995 dans le rap français en ce moment, non ?

Antha : Ouais, quand tu vois le dernier Rohff, c’est un désastre Et l’autre (La Fouine, ndlr) qui se fait tirer dessus, il est comme Tal ou Shy’m. Tout ça est à mettre dans la même case : celle de la musique hypocrite !

Leurs référents hexagonaux, c’est ce que je peux encore écouté aujourd’hui sans avoir trop honte: Klub des loosers et Doc Gynéco (l’époque Premières Consultations). Du premier elles ont le mal de vivre, la misanthropie, le détachement cynique. Du deuxième, l’obsession de la provocation, du sexe sans attachement et le Paris sale des putes et des dealers.

Quant aux référents contemporains, elles citent Necro et Big Boi, feat avec Al Kapote, produisent avec Butter Bullets, posent avec Pusha-T, reprennent Araab Muzik et Lady Gaga, samplent Lana Del Rey. On peut facilement rajouter dans le mélangeur l’esthétique rap goth 2.0, le witch house, Pussy Riot et tout ce qui marche sur Tumblr à la seconde où ces mots sont écrits.

La personne qui a eu la bonne idée de les faire jouer en première partie de Riff Raff a tout compris à mon avis. Depuis que le rap, c’est plate, le seul moyen de stimuler un peu les neurones de ceux qui ont le sentiment d’avoir tout entendu, c’est la provocation par le non-flow. Ce qui choque aux débuts prend tranquillement son sens après 4 écoutes. Au bout de 6, on voit apparaître des patterns invisibles et puissants. À la 8e, le cerveau a pris du volume, accepté les ondes impures et demande la prochaine dose de bizarre. Pas étonnant que la drogue et la musique aient été si souvent associés: les 2 ouvrent de manière permanente le cerveau, et séparent tranquillement le «nous» de «eux».

Orties – Autotune Automne (Dogo Screw Remix)

La meilleure façon de commencer, c’est avec Plus putes que toutes les putes. Les patrons de rimes sont «Niveau 1». Le sujet, fait sur mesure pour attirer l’attention du Reptilien Alpha. Le beat de Mr Dela (Butter Bullets) ferait bien paraître tous les MCs.

Amy Winehouse est morte. Gros chilling en BMW avec du ratchet rap à la sauce petite fille.

Soif de toi… Le hook est incroyable.

 

Soirée funéraire qui vire en orgie de coke. La ligne « A aime B mais B aime C et D aime A, Sniff-sniff parce que Joey kiffe Johanna, Sirop d’cassis ou vrai sang et puis MDMA, A aime B mais B aime C et D aime A », c’est du gros multi ça.

Pour ton prochain DJ set.
Orties X ASAP Rocky X Iggy Azalea – Piscine Noire (SuprA! Remix X Dorian Mashup)

Les jumelles ont sorti «Sextape» le 20 février dernier, le jour de la mort de Kurt Cobain. L’album vient avec un livret de photos nues. La gamick est évidente, mais tellement assumée, qu’on ne peut qu’abdiquer devant son efficacité.

Pour se le procurer, ça ne semble pas gagné d’avance. Bonne chance pour googler «sextape». Mais si jamais vous êtes pas loin d’une FNAC, les détecteurs ne fonctionnent pas.

TAGS

                     

8 Commentaires

  1. Bart says:

    Qqun écoute la collection privée, non?

  2. Realernooch says:

    Faq si jcomprend bien, le rap cest moins plate quand cest poche?

  3. Arnold says:

    pour télécharger l’album:
    http://www.hulkshare.com/8ayXXXXXXXXX

  4. la collection privée c un shwo radiophonique sur Le mouv animmé par Cachin, Orties ont été invité il y a peu de temps.

    Aligator for the support for my man Dogo Screw. The first tape comin’ soon. peace to 10kiloz Team

  5. Delphine says:

    l’album (soigné : digisleeve grand format avec livret photos)est disponible sur amazon, la fnac, et des indépendants français (label Nuun records), distribué par “La Baleine” (leur écrire pour avoir le disque chez votre disquaire…)

    Pour les écouter en radio :
    http://www.franceculture.fr/emission-grantanfi-le-francais-sauce-hardcore-2013-03-20#.UUm49sNEmLA.facebook

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*