Profil: Party Trash

31 Octobre 2011 / par

Yup. Le Tennessee.

J’y suis jamais allé. Mais si j’avais un oncle avec une dépendance à Elvis Presley, je m’arrangerais pour lui mentir pour qu’il m’amène dans un de ses voyages de sosies du gros king. Dès qu’on débarquerai de l’autobus empestant le fixatif et le cuir sale, je le dumperai bien assez vite devant GraceLand pis les marchés aux puces de macarons vintage pour la première pharmacie du coin. Je m’achèterais un paquet de Jolly Rancher, un deux litres de Sprite pis une grosse bouteille de sirop pour la toux. Je louerais une Cadillac Fleetwood 64 pis j’irais trouver un party de BBQ.

Dans le système de son de la Caddie, il y aurait assurément du Party Trash. Natif de Memphis, musicalement, il est de Houston. Disciple incontesté de DJ Screw, il fait revivre le chopped ‘n screwed à la sauce post-dubstep, post-rap. Pour vouloir faire un raccourci qui a le mérite d’être imagé sans probablement être complètement exact: c’est un peu comme si Salem avait écouté beaucoup de musique de sirop au lieu de faire des pipes pour se payer de l’héro. De la musique de sorcière, mais une sorcière qui mange du poulet frit en jouant au dés.

Je pourrais chercher longtemps mon BBQ tennessien idéalisé, parce que Party Trash a pas mal de matériel sorti.

La dernière sortie de Party Trash, sous le pseudonyme THOED MYNDEZ.

Et un album de rap de sorcière spécial Halloween, en collabo avec producteur Fr<>ze.

Via Mishka.

TAGS

                                    

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*