PROFIL: SCHOOLBOY Q

8 Mars 2012 / par

D’accord, Schoolboy Q n’est pas un artiste de la toute dernière fraicheur. Le vidéo ci-haut avec A$AP Rocky approche le million de visionnements, et Schoolboy a apparemment enregistré des morceaux pour l’improbable Detox de Dr Dre. Sa bande de Black Hippy (plus pour les joints que pour le peace & love) est sur la couverture du dernier numéro de Fader et SPIN leur consacre un article élogieux ce mois-ci.

Mais vaut mieux reconnaitre rapidement ses erreurs que de rester dans le tort. Selon Wikipédia, Quincy Matthew Hanley est né en 1986 sur une base militaire allemande. Élevé à LA, il est allé à Crenshaw High School, d’où Ice T a aussi gradué. Affilié aux Hoover Crips, il se fait arrêter à 21 ans et condamner à 6 mois de prison, probablement pour vente d’Oxycotin, sa business principale avant qu’il ne prenne la musique au sérieux.

De Kendrick Lamar, Ab-Soul et Jay Rock, les autres «black hippy», il est le plus vieux et le moins «gentil». C’est en partie à cause de son entourage relativement inintéressant, principalement Lamar que ça m’a pris si longtemps avant de lui donner une chance.

Q a deux albums digitaux : Setbacks (2011) et Habits & Contradictions, sorti en janvier dernier. Il a une oreille certaine pour les mélodies : ses beats samplent des référents intéressants, ses refrains restent souvent pris en tête et se crient très bien à plein poumon.

Exemples? Habits & Contradictions s’ouvre sur le kidcudiesque Sacrilegious, enchaîne sur le rigolo There He Go, puis sur le sample de Lana Del Rey avec Rocky et rebondit sur un hommage à l’univers pastel 80’s de Drive. Y’a aussi un sample de Portishead sur Raymond 1969, un hommage au fondateur des Babies Avenue, qui allaient devenir les Crips.

On est loin du trap rap et du #basedlol, mais Schoolboy Q n’embrasse pas moins ce qu’est le rap 2012 : un genre décomplexé de ses limites ou frontières, qui préfère se concentrer sur l’hédonisme des drogues et du sexe plutôt que d’emmerder tout le monde avec ses problèmes et ses «constats» du monde.

Pour ton ipodfone :

DWNLD : Schoolboy Q – Setbacks

DWNLD : Schoolboy Q – Habits & Contradictions

*Post de LKB, publié par JFD pour des raisons technologiques hors de notre contrôle.

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*