Raz Simone, l’autre rappeur de Seattle (profil)

7 Février 2014 / par

Très impressionné par ce Raz: ses mélodies hargneuses, sa douce agressivité, sa violence tranquille. Surtout, il a un filtre esthétique de très grande qualité, contrôlant très sérieusement ce qui sort avec son nom dessus. Ça explique que seulement 10 chansons de lui soient officiellement disponible sur DatPiff, soit autant de morceaux que Young Thug a sorti en 3 semaines (prenez pas ça pour du cash, j’ai pas compté pour vrai). C’est un rythme de production qui convient mieux à ma capacité d’ingestion personnelle, donc ça me plaît.  Solomon Samuel Simone, le plus récent des deux est le meilleur. (je trouve que l’autre, daté de 2012 et fait en collabo avec Sam Lachow, a un peu mal vieilli):

Le sens esthétique de Raz transparaît aussi immanquablement dans ses vidéos Ces vidéos ont tous un petit quelque chose qui donne l’impression à l’auditeur qu’on lui présente un objet minimalement réfléchi et exécuté sérieusement. Ça fait du bien, considérant l’habituel garrochage de masters mal filmés qui est la triste norme chez les rappeurs, millionnaires ou cassés.

Seattle doit secrètement sourire qu’une alternative à MackLewis émerge, pour lui redonner un peu de crédibilité sur la scène nationale #kendricklemor. Ceci dit, il y a un certain lien de parenté entre la démarche des deux artistes, notamment dans l’adoption d’un flow chanté assez particulier. Je peux pas dire que j’ai assez écouté The Heist pour donner plusieurs exemples, mais les libertés extra tempo de «Same Love», mettons, ne me semble pas siiiiiiii éloignée de ce que Raz peut faire. Bien sûr, des rapprochements avec Kid Cudi ou CiHy The Prince (pour la voix) ne sont pas complètement farfelues non plus.

Ses narrations très senties, voire emo, le cadre aussi comme un (ex) bum recommandable (lire: qui ne fait pas trop peur à l’Amérique blanche). Ce qui d’excellente augure pour lui, évidemment. C’est du moins la lecture que le nouveau label très prometteur 300 (pensez aux Spartiates plus qu’à Sosa) a dû faire quand ils l’ont approché pour être leur premier artiste. On aura confirmation dans les semaines qui suivent que Cognitive Dissonance sera révélée au monde. Stay toune.

 

via 2 Dope Boyz

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*