Réussir à être blanc et crédible en 2015: un projet ambitieux de Post Malone (profil)

5 Mai 2015 / par

L’exploit principal de Post Malone n’est pas d’avoir réussi à prendre une sérieuse option sur la chanson de l’été 2015. Mais de potentiellement réussir avec la tête qu’il a, et en s’appropriant/blanchissant le nom d’une légende noire.

Soit que son «White Iverson» n’a pas atteint la masse critique et son lot d’apprenti-éditorialistes qui voit de l’appropriation culturelle partout, soit il sera le premier rappeur blanc qu’on ne définira pas d’abord par la couleur de sa peau.

Originaire de Syracuse, NY, mais ayant grandit au Texas, M. Post vit depuis peu sous le soleil californien. Mais c’est à Atlanta qu’il doit sa subite notoriété. Ce sont des collaborateurs du jeune homme qui l’ont entremis avec FKi, le duo de production qui ne rate rien. Leur première collabo remonte à l’exceptionnel EP de Key! et de FKi, où Post Malone avait participé à la production de la dernière chanson, «I understand».

L’hommage à un des plus célèbres shooting guard de l’histoire de la NBA a d’abord été coulé par un DJ de Miami quelque part en février, à l’insu de l’équipe Malone. Puis, au fur et à mesure que le reste de l’Amérique dégelait de l’hiver, l’insidieuse mélodie et son tentant «I’m sauuuuucin» se sont propagés. Aujourd’hui, le compte est à 3 millions de streams sur Soundcloud, sans clip, sans remix et sans le soutien des radios satellites, un baromètre de la portée publique d’une chanson et d’un artiste.

Sagement, Malone n’essaie pas de sauter plus haut que ses chaussettes. Il a enlevé les morceaux dont il était moins fier et n’en a gardés que quatre récents, sur lesquels FKi sont omniprésents.

«Too Young» est un hymne  à l’hédonisme, qui se lit aussi comme une mise en garde à ceux qui volent trop près du soleil.

YouTube Preview Image

«That’s it» est probablement mon morceau préféré: une balade moderne sur fond d’anti-dépresseurs.

Tear$, du post (Malone)-post-post sad rap, qui élabore sur les propriétés absorbantes des billets de banque.

On sait que Mac Miller fuck avec le jeune. Drake aussi. Les labels bavent d’envie de vouloir capitaliser sur le kid pendant qu’il est hot. Déjà, on peut s’attendre à un vidéo pour «White Iverson» pour accumuler les piasses youtube. En attendant, ce montage des faits saillants de la carrière du no 3 fait la job.

YouTube Preview Image

TAGS

               

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*