Stephen Jackson aka Stak5, Lil Keke et Slim Thug: ballers en tous genres (clip)

19 Août 2014 / par
YouTube Preview Image

C’est avec une méchanceté toute spéciale que l’internet attend les sportifs qui tentent de se reconvertir en musicien; une haine réservée spécialement à ceux qui ont tout réussi jusque-là (très fatigant). Ça doit être pour ça que la plupart décide plutôt d’opter pour la 3e branche d’emploi ouverte aux hommes noirs états-uniens, le banditisme. Bref.

Je ne suis pas le basket, je ne m’avancerais donc pas pour parler des qualités athlétiques de Stephen Jackson. Mais j’ai été surpris de ne pas reconnaître immédiatement «le verse du sportif» dans le clip ci-haut. Les trois texans réussissent à marcher sur une fine ligne, soit faire du baller rap PG-13. C’est intéressant comme stratégie: contrairement aux criminels qui veulent faire croire que leur argent provient de la musique pour tromper les alphabet boys, les trois amigos y vont à l’envers, insinuant une richesse illicite, tout en assumant que le public sait qu’ils déclarent leurs impôts à chaque année.

«My life, not yours», le premier album du jeune retraité de la NBA, s’annonce déjà plein à craquer d’invités de marque (TI, Rocko Jeezy seulement sur GUMBO, le premier extrait), probablement attirés soit par les budgets de promotion du néophyte, soit tout simplement par la possibilité de se rapprocher d’un sportif. La proverbiale herbe, toujours mauditement plus verte dans la cour de l’autre…

PS: Cette collaboration entre Stak5 et Kevin Durant. Si techniquement, KD sait rapper, pourquoi il n’y a pas encore de diss track contre le Based God?

Via DGB

 

TAGS

                  

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*