The Underachievers ont leur 2e mixtape produite par Lex Luger (tlchrgmnt)

3 Septembre 2013 / par

Après l’unique Indigoism (déstabilisant autant pour ses contributions notables au meilleur du rap de 2012 et son affreuse pochette), les Underachievers avait mis sur la mappe leur style mélangeant traditions occultes égyptiennes, psychédélisme et la vie rugged des quartiers populaires de Brooklyn.

Même s’ils avaient à leur disposition l’armada de Brainfeeder, leur label, à portée de main, les MCs ont préféré travailler exclusivement avec un autre électron libre bizarroïde, le producteur Lex Luger. Après avoir remporté le prix amplement mérité de producteur de l’année au BET Awards de 2011, Luger a pris un virage l’éloignant de ce dont les gens s’attendaient en voyant son nom. Depuis, sa célèbre identification de beat et le tag «lex luger type beat», omniprésents sur Soundcloud, sont devenus un peu une blague, une allusion à une époque ou bien un étiquette pour identifier les producteurs des pauvres qui tentent de singer un artiste qui a délibérément changer de direction parce qu’il ne voulait pas se faire caricaturer.

Et la profondeur du talent du jeune homme ne pourrait être mieux exposé ici (Flexin’ et Melody of the free composant les deux pôles du spectre) avec une diversité de sons, BPM, ambiances proprement impressionnante.

PS: Qu’est-ce qu’ils ont les New Yorkais avec ce soudain intérêt pour les lords ? Get Paul McCartney on the phone.

PS2: Les 2 dernières chansons ne sont pas de Luger. Les crédits de «Ain’t shit» reviennent à Eff Dope, et N.A.S.A est de Erick Arch Elliot.

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*