Trop laid pour être vrai: [Megafon], le pire groupe du rap québécois?

4 Avril 2012 / par

Si vous êtes sains d’esprits, vous ne lisez sûrement pas La clique du plateau ou Nightlife. Il y a donc des bonnes chances que vous ayiez manqué la chanson «contre l’intimidation» de [Megafon], mettant en vedette nul autre que Jasmin «Fifi Brin d’acier» Roy, l’autoproclamé Don Quichotte de l’intimidation.

Y’a pas de petits hustles, donc on s’indignera pas des vedettes de 2e zone qui sautent sur un enjeu à la mode pour attirer des capitaux de sympathie et d’attention.

Je vais plutôt saluer Jasmin Roy qui m’a procuré au moins 2 bonnes heures de plaisir en me faisant découvrir ses amis de [Megafon], probablement le pire groupe de rap québécois depuis Electro Lise et Les Nouveaux Prophètes (tellement mauvais que le groupe a saboté sa présence youtube).

Je sais que ce blog procure beaucoup d’incompréhension aux gens qui se définissent comme des fans de rap, mais qui n’ont pas encore mis à jour leur OS pour accepter les «nouvelles» applications #basé, #cloud, #trap, #ignorante, etc.

Je me demande vraiment ce que KosmiK, Grand Dadais et EleKtro (pas de joke, c’est leur nom) pensent de Riff Raff ou de Waka Flocka. C’est à peu près certain que leur carte-mère fonderait devant un vidéo de Lil’ B.

C’est fantastique que ce trio ait réussit à incarner quasiment TOUTES les manies les plus désagréables du rap en à peine 4 chansons. J’aurais pu faire un rant de 4 pages juste avec leur nom, avec la pire graphie et un genre de jeu de mot poche pour montrer comment c’est le «fon» de «parler des vraies affaires». Le «Manifestif» de Loco Locass était pas mal mieux. Il y a 5 ans. Le groupe de Biz, Batlaam et Chafiik semble avoir beaucoup influencé [Megafon], qui s’est mis en tête de refaire systématiquement les chansons de Loco Locass, mais en version trisomique qui bégaye.

-Tu le sais que t’as atteint la fin de ta carrière quand tu te sens obligé de faire une chanson qui ride sur la notoriété du hockey. C’est d’un pathétisme sans nom quand ce morceau est le 2e que tu écris. Leur chemin de «croix du Mont Royal» commence rough.

-Stylistiquement, c’est affreux. Le rap de dictionnaire, qui consiste à surcharger son texte de mots semi-chics pour montrer son érudition, est une tendance particulièrement vicieuse du rap qui se veut «moralement bon», se dissociant du même coup du rap «moralement mauvais», celui qui parle avec les mots «ordinaires».

-J’ignore pourquoi les gens continuent de penser que c’est facile faire du rap. Que déblatérer n’importe comment sur un beat, sans se soucier du tempo, du timing des lignes et du rythme, constitue une forme adéquate d’expression. C’est encore plus méprisant quand c’est accompagné de gestes de mains empruntés aux shows de métal (voir Jasmin Roy) ou à M. Miagi  (voir le gars avec le chapeau et les lunettes). Je suis peut-être sensible, mais je suis toujours insulté quand on bafoue sans s’excuser les règles les plus élémentaires. Surtout quand ces clowns prétendent s’inscrire dans le courant du «vrai» rap «engagé», «concerné» et «sérieux».


-T’es fâché contre les gaz de schistes ? Vas-y, ça m’intéresse vraiment de savoir ton opinion là-dessus. En plus, tu fais ça dans une «forme artistique» ?!?! Quelle bonne idée! Tu vas pouvoir «parler» au monde qui n’ont pas encore compris qu’ils pouvaient trouver de l’information dans journaux, à la radio, à la télé, sur l’internet. Leur dire TOUTES les choses qui te dérangent sur la planète !  PA-SSIO-NANT.

-[Megafon] s’est senti interpellé par le tremblement de terre du «pays sans chapeau» (que ceux qui comprennent m’explique ce que ça veut dire). Ils ont même mis des paroles en créole dans leur refrain. Franchement, personne n’y avait pensé, les gars.

***

Bref, je me fous un peu de ce que vous pensez de mon rap #ignorant, mais votre rap #conscient est pas super en forme.

8 Commentaires

  1. TommyKruise says:

    Quel bon rappeurs!
    J’organise une levée de fond pour eux ça s’appellera : PAS SÉRIEUX CES PATNAIS LÀ

  2. Clore 187 says:

    Je prefere grandement entendre des rimes a propos de cocaine et d’armes a feu que n’importe quelle paroles de ces mauvais Mc’s…Peut-etre qu’une version Screwed-N-Chopped des Nouveaux Prophete serait nice non???

    Aucun Swag comme un Hot Dog plain

  3. jfdumais says:

    wow…jaimerais savoir qui a ghostwrité Jasmin Roy.

  4. fabien loszach says:

    Dany Laferrière, Pays sans chapeau, Le Serpent à plumes – Motifs, 72, Paris, 1999

  5. alapalme says:

    lol c’est sir path qui a ghostwrite Jasmin

  6. jfdumais says:

    jai le vynile de Phénomène chez nous. Je dis ca de meme.

One Trackback

  1. [...] déjà parlé de [Megafon] sur 10kilos, un groupe qui représente un danger plus grand que l’insipidité des commentateurs de vent [...]

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*