Tupac dessiné > Tupac hologrammé (entrevue)

5 Décembre 2013 / par

On a tous nos opinions et préférences sur ce qui reste une des plus grandes rivalités non-abouties de la culture populaire contemporaine. Si je n’échangerais pas mon accès à Ready to die contre l’entièreté de la discographie de Shakur, il est indéniable que ce dernier (ce qui en transparait dans les écrits et entrevues du moins) était d’une sensibilité, d’un pragmatisme et d’une polyvalence rarement égalée. Et le génie de Shakur émane systématiquement de chacune des entrevues qu’il donnait, celle-ci incluse.

Il a la lucidité et l’éloquence qui semblent évanouies de la plupart de la sphère rap contemporaine, tout en conservant une bonne dose d’humilité, une valeur qui fait particulièrement défaut à ceux qui s’approprient «l’omniscience» aujourd’hui.

Et vidéalistiquement, c’est une des capsules de Blank on blank (PBS) les mieux réussies.

via acclaim

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*