X MEN: Le EP collabo entre Smilé (K6A) et P.A.P.A (Xtreme centre) (tlchrgmnt)

28 Octobre 2013 / par

Pauline peut penser ce qu’elle veut, mail y a des signes que la «crise» d’il y a 2 printemps est loin d’être résorbée, et qu’elle n’était qu’une première manifestation de clashs générationnels qui seront de plus en plus fréquents, à mesure que le déséquilibre entre les jeunes et les vieux s’agrandit et que les budgets extra-santé fondent. Prenez ce jeune hacker de NDG (11 ans à l’époque des gestes) qui a avoué avoir été essentiel dans l’attaque de DDOS sur plusieurs sites gouvernementaux au printemps 2012. Le téléjournal avait fait un peu état de ces étudiants du primaire et du secondaire qui faisaient des manifs symboliques en support au gel des frais de scolarité, mais des kids qui posent des gestes criminels à visées politiques avant leur premier joint, c’est toute une nouvelle gamme de problèmes pour les vieilles peaux qui salivent en pensant contrôler le Québec depuis l’Assemblée.

Ce deuxième EP de P.A.P.A (pas d’argent pas d’agent) peut aussi être vu comme faisant parti d’un renouveau dans ce que la Société Saint-Jean Baptiste appellerait «l’art engagé». On préférera parler d’un rap «politisé», probablement, dans la mesure où le MC au début de la vingtaine fait des références à l’actualité et propose/discute des enjeux qui dépassent son propre narcissisme. Mais où le moule diffère de celui de Paul Piché et Loco Locass, c’est que PAPA ne semble engagé dans rien. En fait, il est plus près d’être «désengagé». Plus qu’une esthétisation de la paresse et de l’ignorance politique dont font preuve plusieurs de ces confrères, ce désengagement éclairé repose sur une réflexion et un refus tacite des règles et codes en place. L’extrême-centre est habituellement synonyme de la recherche absolue du compromis tiède. L’Xtrême centre de PAPA est plutôt un rejet réfléchi de ce qui se passe à gauche ou à droite. Cette posture politique a été reprise plusieurs fois dans l’histoire et la culture (De Tim Leary à Sid Vicious), mais dans le rap québécois, c’est une des premières fois où je l’entends articuler de cette manière.

Et sans garantir un causalité directe, la vague de soulèvements mondiaux a été un révélateur pour ceux qui y ont participé ici et qui commence déjà à influencer la production artistique. La popularité dans mon feed Facebook de cette entrevue récente de Russell Brand, un genre d’André Sauvé british, où il vernis d’un lustre d’humour et de sourires l’idée (dangereuse) du refus de participer (voter) à la vie démocratique, est un indice absolument non-scientifique, mais qui n’est pas non plus à prendre à la légère de l’état d’esprit de mes contemporains.

Bref, PAPA est un rappeur de son temps, qui catalyse une énergie qui continue de circuler dans les écoles, du primaire au doctorat, peu importe qui est au pouvoir à Québec. Et c’est pourquoi c’est un artiste qui mérite notre attention.


Le lancement officiel sera vendredi le 1 novembre prochain. Déguisements de X-Men pas obligatoire, mais suggéré.

One Trackback

  1. [...] X MEN: Le EP collabo entre Smilé (K6A) et P.A.P.A (Xtreme centre) (tlchrgmnt) 422 view(s) [...]

LAISSE UN MESSAGE

Votre adresse courriel n'est jamais publié. Les champs obligatoires sont marqués *

*
*